Logo site.png
3, lieu-dit Mauvesin 
33124 SAVIGNAC  
+33 (0)6 . 70 . 45 . 45 . 61 
 jeanne.linguinou@gmail.com

Fixez vos mains au trot enlevé

Updated: Apr 11, 2018



Dès que le cavalier a pu trouver son équilibre au trot enlevé (rythme, maintien du haut du corps, poussée sur les étriers pour s’élever, stabilité des jambes, etc.), il doit fixer la position de ses mains afin de ne pas perturber l’équilibre du cheval ni fausser les informations envoyées en direction de sa bouche.


Au trot enlevé, si le cavalier se concentre pour fixer ses mains, celui-ci parvient à les fixer la plupart du temps par rapport à son corps et non par rapport à la bouche du cheval : c'est déjà un bon début ! Par contre, cela implique souvent que les bras se soient figés pour tenter de fixer les mains, le mouvement manque alors de liant et les mains montent et descendent en même temps que le haut du corps.


Pour que les mains ne suivent pas le corps du cavalier qui monte au-dessus de la selle et redescend, il faut utiliser l’articulation des coudes pour rendre les bras plus souples. Plier les coudes lorsque le cavalier est assis et les tendre quand il se lève, tout en avançant le nombril en direction des mains et non l'inverse. Les bras ainsi articulés permettent aux mains de ne plus aller de haut en bas et sont alors fixées par rapport à la bouche du cheval.

Il ne faut pas hésiter au début à exagérer ce mouvement des bras pour que le corps imprime cette sensation. Même si au départ, on est parfois à contre temps, replongez dans vos souvenirs : la 1ère fois qu’on trotte enlevé, on ne se lève pas toujours quand il faut, mais à force de persévérance, le mouvement devient complètement naturel et on n’a plus jamais besoin de se concentrer pour savoir si on est en rythme !


Cet article vous a ouvert de nouveaux horizons ?! Partagez, commentez et questionnez pour aborder d'autres sujets et propager l'équitation juste !