Logo Jeanne Linguinou

"Recommence", "recommence", "recommence"...

Updated: Nov 22, 2018

Vous avez déjà fait une ou plusieurs ! leçons de « dressage » avec un enseignant qui vous vendait du « dressage » en vous faisant faire 50km de cession à la jambe et trotter assis toute la séance ? Parce qu'en « dressage » on croise les pattes et on a mal au fesses, sinon c’est pas du « dressage » ! FAUX !


Trop de cavaliers passent à côté des bienfaits d’une bonne séance de dressage car ils sont dégoutés par ce genre de séance (et je les comprends !) proposées par des enseignants pratiquant un dressage d’un autre temps !!!


Ces séances où l’on ne fait que répéter des milliers de fois les mêmes exercices en espérant que ce soit ça la solution pour progresser n’ont aucun sens... À part épuiser et dégouter le cheval comme le cavalier, ils n’auront rien gagner (voire même perdu quelques euros !). Ne tolérez pas de faire 50 épaules en dedans, de revenir 20 fois sur le même obstacle, en ayant reçu comme seule consigne : « recommence », « recommence », « recommence » !



Le vrai problème dans ces situations, ce n’est pas le niveau du cavalier, c’est l’incapacité de l’enseignant à juger autre chose qu’un exercice final. Oui, l’épaule en dedans a un angle de 45° avec un cheval incurvé se déplaçant latéralement, oui l’abord d’un oxer se fait rapproché, en rectitude avec autant d’énergie que de poids sur l’arrière main. Mais ça, c’est la finalité et pour l’obtenir, il y a 1 million d’exercices à mettre en place en amont et à valider pour pouvoir aborder les suivants avec fluidité et justesse.

Une danseuse (ou un danseur, ne soyons pas misandre !) ne se torture pas avec des dictionnaires sur la tête pour être plus lourde et réussir son grand écart, elle ne gagnerait rien d’autre qu’une bonne déchirure musculaire et de l’appréhension la fois suivante. Elle s’exerce sur des ½ pliés, des grands pliés, des ronds de jambes et tant d’autres exercices de bases à la barre... pour un beau jour, réussir ce grand écart avec souplesse, facilité et délicatesse !


L’amélioration des exercices de locomotion et d’assouplissement permet d'augmenter les performances. Mais pour ça, il faut juger autre chose que le croisement des membres du cheval ou le fait que la barre ne tombe pas de l'obstacle, pour dire si l’exercice est bien exécuté. Donc même si certains enseignants (et certains juges, mais on y reviendra !) ne savent évaluer que l’exercice final, il est primordial que vous gardiez en tête que pour l’améliorer, rien ne sert de le répéter et d’insister, il faut s’assurer de la justesse des bases de cet exercice avant tout ! Le fonctionnement du cheval est-il juste : le dos souple, de l’énergie, du calme, une cadence régulière ? Tant de « petits détails » à valider avant de se lancer !


On rêve tous de dérouler une reprise comme Charlotte Dujardin ou enchaîner un parcours comme Pénélope Leprevost, mais dites-vous bien qu’elles n’enchaînent pas sans cesse ni la reprise, ni le parcours qu’on voit nous sur Youtube : avant ça, il y a quelques heures d’entraînement sur des exercices d’assouplissement !!!


Cet article vous a ouvert de nouveaux horizons ?! Partagez, commentez et questionnez pour aborder d'autres sujets et propager l'équitation juste !

Logo site.png
3, lieu-dit Mauvesin 
33124 SAVIGNAC  
+33 (0)6 . 70 . 45 . 45 . 61 
 jeanne.linguinou@gmail.com

© Jeanne LINGUINOU 2020